N N 3

Le Surcouf

- Décoré de la Médaille de la Résistance avec Rosette le 29 novembre 1946.

- Cité à l'Ordre du Corps d'Armée le 04 Août 1945

- Cité à l'ordre de l'Armée de Mer le 08 janvier 1947.

 

Maquette  au 1/50 ème exposée au Musée des Traditions de Lann-Bihoué

Devonport le 05 décembre 1940 - Peinture de Jean BRESSOLLES

 

 

Numéro de coque

N N 3

Numéro, marque ou symbole

1 7 P

Type

Croiseur Sous-marin - Tranche 1926

Classe

Surcouf

Auteur

Jean-Jacques Roquebert

Type de coque

Sous-marin à double coque 

Chantier

Cherbourg

Tonnage surface

3304

Tonnage Plongée

4218

Longueur

110 m

Largeur

9 m

Tirant d'eau

7 m 07

Vitesse en surface

18 nœuds

vitesse en plongée

8,50 nœuds

Immersion maximum de sécurité

80 mètres

Effectif Mlot-QM-OM + Officiers

110 +8

Armement évolutif

 

- 4 tubes avant de 550 mm  modèle 1917

- 2 tourelles triples OSD 1925 comprenant 1 tube de 550 mm et 2 tubes de 400 mm

- 18 torpilles de 550 mm

- 4 torpilles de de 400 mm

- 640 obus

- 2 canons de 203,2 mm sur tourelles doubles

- 2 canons de 37 mm

- 4 mitrailleuses Hotchkiss de 8 mm modèle 1914

- 1 hydravion d’observation type BESSON  M.B 411, d’un poids de 765 kgs, moteur SALMON AC9 pouvant voler 7 heures à 130 km/h. Il fallait 30 minutes pour le sortir et le mettre en œuvre par  mer calme.

Motorisation

 

- 2 moteurs diesel Sulzer de 3800 cv.

- 2 moteurs électriques  de la Compagnie Générale Électrique de Nancy de 850 cv.

 

Propulsion

2 hélices

Ordonné

04.08.1926

Date de mise en Chantier 01.07.1927
Date de mise sur cale 01.10.1927
Date de lancement 18.11.1929
Date de mise en service 03.05.1934
Date de retrait ou de perte Nuit du 18 au 19.02.1942
Destinée

 

- Sous-marin construit sous la direction de l'ingénieur en chef GOUDOT et de l'ingénieur principal CLERGET.

- Lancement effectué en présence de Joseph SURCOUF, arrière petit-fils du célèbre corsaire.

- le 18.07.1933, alors qu'il tentait d'effectuer un décollage, par creux de 0m80 l'avion  BESSON MB-41-0 fut détruit. Le LV LEBLANC, pilote, fut blessé alors que le SM GIDAN trouva la mort. L'avion fut remplacé par un nouveau modèle, le MB-41-1.

- Le 25 novembre 1935, alors que le sous-marin se trouve en mer, au large de Villano, le QM AUDIC Roger tombe à la mer. Malgré les recherches, son corps n'a pas été retrouvé.

Article du Journal « L’Ouest-Éclair » du 28 Octobre 1937 – Page 6 –

UN COURT-CIRCUIT A BORD DU « SURCOUF »

Hier soir, on a admis à l'hôpital maritime le quartier-maitre électricien Jean PERSON. qui, victime d'un court-circuit à bord du sous-marin Surcouf, avait été brûlé au cou et aux mains. Les brûlures en question sont heureusement peu graves.

- Cdt : CF  MARTIN

- État-major : CC PICHEVIN-  LV BOUILLOT P  -  LV  CRESCENT - IM1 CATHERINE A - IM  DANIEL Yves  Marie - EV  MASSICOT - Médecin Major LE NISTOUR R 

- Le 20.06.1940 gagne héroïquement Plymouth 

- Le 03.07.1940, suite à l’opération Catapult, l’état-major tente d’empêcher la prise du sous-marin par les anglais.

- Le combat à bord fait 3 morts ( 2 officiers anglais et l’ IM DANIEL ainsi que 3 blessés ( 2 anglais et le LV BOUILLAUT).il est saisi par la Royal-Navy. L’équipage fut interné d’abord aux Royal Naval Barracks, puis au camp d’Aintree qu’ils quittèrent au bout d’un mois.

- Le LV BOUILLAUT, après des soins et un court séjour en prison, fut rapatrié en France le 21.11.1940 avec 14 membres de l’équipages non ralliés aux FNFL sur 147.

- Le 01.09.1940 est transféré aux FNFL sous le Commandement provisoire du LV SONNEVILLE avec 114 membres de l’ancien équipage dont un seul officier , le CC ORTOLI Pierre

- Cdt  au 01.09.1940 : CC  ORTOLI Pierre

- État-major : CC BLAISON Georges Louis – CC ROSSIGNOL Georges Alphonse - OPE LEOQUET Jean-Yves – OE  JAFFRY Francis Alexis  - IM1 LEGRAND Émile Louis – IM2 LACOMBE Charles Gaston – EV1 MICHAUT Pierre Paul – Médecin Principal LE BAS René Joseph -

- Réarmé, opère à St Pierre Miquelon et escorte les convois.

- Cdt au 01.09.1941 :  CF  BLAISON Georges Louis

- État-major : CC ROSSIGNOL Georges AlphonseOPE LEOQUET Jean-YvesIM1 LEGRAND Émile LouisIM2 LACOMBE Charles GastonEV1 MICHAUT Pierre PaulEV2 BOURGAREL Robert François – Médecin Principal LE BAS René Joseph - OE1radio LAMANDE Guy - Aspirant Commissaire ROSENBERG Eitan Etienne -

- Équipage : PM élec MOISSSONNIER Stéphane Raymond – MT élec BRARD Pierre Lucien – MT canon GAUTHIER Marcel Louis –MT méca LE CHEVERT Francisque Ambroise –  MT méca GEULIN Aristide Pierre – MT méca LENOTRE Henri François – MT radio LEOST René Joseph – MT élec LEROUX Fernand Julien – MT méca MAXORIL Yves Lucien – MT méca NICOLAS Jean – MT méca MONSELLO Félix – MT méca CAVADINI Marcel Jean – SM2  torp GORSSE Albert Alphonse – MT canon LENGENFELD Henri – SM2 Tim BRIAND Pierre – QM1 canon LAMAQUE Léon – SM2 méca HENNINGER Charles Alfred – SM2 méca DUCLOS Jean Alexandre – SM2 torp RUELLOU Eugène Yves – SM2 CORLAY Marcel – SM2 méca KERGOAT François Louis – SM2 motel DETALLANTE Paul – SM2 méca SAGET Armand René – SM élec CHIRAT Roger Alphonse – SM2 élec COINTIN André – SM2 secrétaire militaire EHRET Maurice Pierre – SM2 infir VIGNEUX Jean Jules – SM2 manoeu FERRAGU Joseph Jean – SM2 méca GEORGES Louis Jean – Mot motel LEBEC Joseph Henri – QM2 élec BELLOTI Louis Michel – QM2 tim BLONDIEAU Louis Georges – QM2 canon BLANCHARD Pierre Jean – QM2 canon BOUILLE Gilbert Fernand – QM2 élec BOURDON Gilbert – QM1 canon CLIQUE Henri Etienne – QM1 armu COLLOBERT Louis – QM2 manoeu CROCHEMORE Joseph – QM2 DENOUEL Adrien François – QM2 méca DEWITTE Maurice – QM1 méca DUFOUR Jacques Henri – QM2 radio FRANCOIS Marcel – QM2 armu GARAUD Jean Léon – QM2 fusil GREBOVAL Adrien –  QM1 méca GRELINGER Antoine – QM1 secrétaire militaire GREMONT Jean Léon  – QM2 tim GROSJEAN Julien –   QM1 méca HAMBSCH Jacques Albert – QM2 canon HINGANT Jean Baptiste – QM1 torp JACOBY Pierre – QM2 méca JOUGLA Maurice – QM1 canon JOURNAUX Pierre – QM1 armu LABAT Pierre Marie – QM2 méca LE DEM Alain Marie – QM2 fusil LEMONNIER Raymond Louis – Mot tim BROOK Jean Albert – Mot cuisi CORRE Joseph – Mot torp ANCAROLA Charles Antoine – Mot canon CARDON André Charles – Mot tim COUILLANDRE Jean Pierre – Mot canon BARBIER Georges – Mot tim CLEMEN Georges Jean – Mot canon FAVE Paul Jean – Mot canon BARON Jules – Mot cuisi COLLETER René Emmanuel – Mot élec FREMY Gérard Eugène – QM2 torp HENO André – Mot élec HEBERT Adolphe François – Mot élec HERVE Albert – Mot méca GAUTHIER Émile – Mot méca GONTIER Jean Paul – Mot méca GOURVES René François – Mot cuisi GRAVES René – Mot élec GUIGNOT Roland  - Mot méca GUYADER Jean – Mot torp LEBIDEAU Yves Joseph – Mot canon LE FAOU Georges – Mot s/spé LE HOUEROUX Jean Yves – Mot élec LEMERRER Yves Augustin – Mot élec LIRON Joseph Pierre – Mot méca LORANT Alphonse Jean – Mot canon MANTEL Léopold narcisse – Mot gabier POGGIOLI Jean Baptiste –  Mot méca PRUDOR Pierre Octave – Mot méca PENNAMEN Guillaume Noël - Mot élec RIVOALLON Jacques François – Mot cuisi SALAUN Jean-Noël – Mot canon SANTOS Louis – Mot canon SPIELMANN André Louis – Mot élec TRICOT René Alexandre – Mot torp VAN BELLINGEN Raymond Jean – Mot méca SANTO Roger Augustin - QM2 charpentier RIVIERE Eugène François - QM2 méca RENAULT Robert Albert -  QM1 élec PREMONT Louis - QM2 élec PINAULT Henri François -  QM1 élec PIERRE Roger Charles - QM2 manoeu PICARD Émilien - QM1 élec PICABEA Laurent - QM2 méca PERSON Yves Marie - Mot méca PELLETIER François Marie - QM2 méca PARMENTIER Jean Georges - Mot méca OLIVE René - Mot canon MOTTE Mathieu Antoine - QM1 tim MORCEL Léon Joseph - QM1 élec MILLET James - QM2 méca LUCINI Léon Albert - Mot canon MARAIS Élie Marie - QM2 méca MARTIN Georges Roger - QM1 radio MASSALOUX André René - Mot canon MAZZA  Albin - Mot méca MEILLIER André Émile - QM2 méca WACHEUX Henri Louis - Mot méca ABOULICAM René Marc - Mot élec PRIOL Jean -

- Équipage Anglais : EV BURNEY Roger – MOT WARNER Harold MOT GOUGH Bernard -

-130 victimes dont 4 anglais des transmissions.

- FILY Henri, FOUQUET Paul et PORSMOGUER Louis ont eu la chance de débarquer avant l’appareillage.

- Première hypothèse :

- Le 12.02.1942,Il quitte les Bermudes pour le  pacifique. Dans la nuit du 18 au 19, navigant tous feux éteints, il est abordé et coulé par le cargo US THOMSON LYKES au nord-est de Colon en mer des Caraïbes.

- Deuxième hypothèse: (Commission d’enquête américaine)

- Le 12.02.1942,Il quitte les Bermudes pour le pacifique. 

- Le matin du 19 février il est coulé par l’aviation américaine au nord-est de Colon en mer des Caraïbes. 2 avions A-17 et 1 B-18 attaquent un grand sous-marin. Le premier pilote STALEY lâche 4 bombes, le deuxième pilote PRIOR lâche 4 bombes et le troisième pilote WOOD ne trouve plus le but.

- Selon les habitants du Cap San Blas, à 50 nautiques à l'Est de Panama, plusieurs corps furent recueillis et enterrés dans le cimetière de cette localité.

    ------------------------

- En 1945, l’ex U123 saisi à Lorient portera le nom de BLAISON. En 1980, un aviso de la Marine Française le portera également.

- Le 23.09.1951, le Général DE GAULLE inaugure sur la petite jetée de Cherbourg un monument perpétuant le nom des 130 disparus.

- Sous pavillon FNFL il aura effectué 15 raids, 15 patrouilles, 5 escortes de convois et couvert 35000 milles.

- Il était équipé d’une prison pouvant recevoir 40 hommes

- Pilotes de l'avion au cours de la carrière du SURCOUF:

     

      Pilotes d'essais:

            1934: LV BLANC - SM GIDAN

            1935: LV MARINIER

      Pilotes d'embarqués:

            1935 à 1937: EV CAMARD Noël

            1937 à 1939: EV FRUEL DE LUDE Guy

            1939 à 1940: EV MASSICOT Pierre

            1940 à 1941: SM HAZARD Jacques

 

 

--------------------------------------------

deux livres à lire:

L'épopée du Surcouf

 par Maurice GUIERRE

aux éditions Bellenand 1952

et

Le croiseur sous-marin Surcouf

 par le C.V Claude HUAN

aux éditions Marines Edition

 

Éponyme

      

 

Robert Charles SURCOUF

     Marin français, corsaire malouin né le 12.12.1773.

     Corsaire, il mena dans l'océan Indien une redoutable guerre au commerce Britannique (1795-1801-1807et 1809)

     Il se retira dans son Manoir de Riancourt à Saint-Servan où il devint un très riche armateur.

     Il décède le 08.07.1827 dans cette propriété qui fut totalement détruite par des bombardements lors de la deuxième guerre mondiale.

 

Philatélie

              

 

Extrait du Journal  L'ILLUSTRATION  n° 4525 du 23 novembre 1929

Extrait du Journal  OUEST-FRANCE du 19 février 2012

 

Retour Page SM Français